Epilation Electrique definitive par un médecin esthetique Toulousain

L'épilation électrique en détail

microneedling-picto1

TRAITEMENT D’ATTAQUE

|

6 à 8 séances selon les zones

microneedling-picto2

TRAITEMENT D’ENTRETIEN

|

1 à 3 séances pour les poils rebelles

microneedling-picto3

EFFETS VISIBLES

|

Dès la première séance, cumulatifs

Que ce soit par souci d’hygiène ou d’esthétique, les femmes, et parfois même les hommes, s’épilent depuis l’antiquité.

Diverses méthodes d’épilation peuvent être utilisées :

  • Arrachage à la cire, au caramel, au miel
  • Arrachage à la pince à épiler
  • Abrasion à la pierre ponce
  • Rasage
  • Dissolution par crèmes épilatoires

Quel que soit le mode d’épilation, le poil est au centre d’une problématique épineuse et perpétuellement renouvelée : s’en débarrasser pour avoir une peau nette, douce et lisse.

HISTORIQUE

  • 1781 Luigi Galvani étudie les effets de courants électriques sur des grenouilles. Il donnera son nom au courants « Galvaniques »
  • 1875 Le docteur Charles Michel, ophtalmologue américain de Saint-Louis, est le premier à utiliser les courants électriques et l’électrolyse pour l’élimination de cils recourbés rayant la cornée. La technique était efficace mais très lente puisqu’il fallait 20 secondes parfois pour éliminer le poil.
  • 1890, le Dr Jacques d’Arsonval, un Français, découvre que les courants de haute-fréquence et la chaleur qu’ils produisent peuvent détruire le poil.
  • 1915, le Pr KREE, technicien et inventeur américain, invente une méthode d’électrolyse à aiguilles multiples.
  • 1923 le Dr BORDIER, développe la première aiguille isolée en acier trempé, de 0.2 mm et gainée sur toute sa longueur sauf la pointe.
  • 1938 Le Dr PEYTOUREAU invente la thermolyse ou thermocoagulation, plus efficace que l’électrolyse galvanique.
  • 1948 Henri de Saint PIERRE, à San Francisco, associé à Arthur HENKEL, ingénieur, invente un procédé alliant les deux courant galvanique et de haute fréquence, dans un même appareil : l’électroblend. La technique du blend (ou mélange) est née.
  • 1995 Les appareils d’épilation électrique sont équipés de microprocesseurs qui modulent le courant électrique en intensité et en durée. Trois techniques peuvent être combinées : super flash, flash et flash lent. Cette modulation permet de réduire la douleur tout en rendant l’épilation plus efficace. Une forte impulsion initiale inhibe la réponse du système nerveux, puis l’impulsion se poursuit décrescendo. Ces appareils peuvent être utilisés en électrolyse, en thermolyse ou en blend (qui combine les deux : courant galvanique et électrocoagulation)

INDICATIONS

L’électrolyse permet l’épilation de tous les types de poils : blonds clairs, blancs, gris, roux, fins, éparpillés et clairsemés, même les duvets les plus fins à l’exception de l’intérieur du nez et des oreilles.

Tous les types de couleur de peau peuvent être traités, les hommes ou les femmes.

Les adolescents peuvent être épilés avec consentement parental et sous réserve d’un équilibre hormonal acquis et stable, c’est-à-dire après 1 an de règles régulières pour les jeunes filles.

 

L’épilation électrique peut être utilisée seule, en complément ou à la suite d’un autre traitement d’épilation :

  • LPI
  • Laser
  • Cire, sucre, caramel, pince

 

En complément d’un laser ou LPI :

Après un traitement d’épilation par laser ou lumière pulsée, les poils restant sont parsemés, fins et moins pigmentés. Ils ne seront pas atteints par de nouveaux traitements réalisés à l’identique. L’électrolyse est utilisée dans ce cas et ne perd pas en efficacité. Elle permet de rendre le résultat parfait et complète le traitement laser.

En remplacement d’un laser ou LPI :

L’épilation par électrolyse est aussi utilisée lorsqu’existe une contre-indication au laser ou LPI ou lorsque le patient ne souhaite pas recourir à ces technologies par crainte du procédé.

 

La repousse paradoxale

La repousse paradoxale correspond à une poussée importante de poils à proximité d’une zone épilée, ou même sur celle-ci. C’est la transformation d’un duvet invisible déjà présent en poils terminaux visibles. Cette stimulation paradoxale survient après 3 traitements au moins et peut être décalée de 6 mois après le dernier traitement. Tous les types d’épilation par source lumineuse (LPI ou laser) sont susceptibles d’entrainer une stimulation paradoxale.

Cet évènement survient dans 1 à 10% des cas et son mécanisme n’est pas compris.

Certaines zones à épiler sont plus sujettes à une repousse paradoxale lorsqu’elles sont épilées avec un laser. Ce sont les joues et le menton, et plus globalement le visage entier chez la femme en dehors de la lèvre supérieure, le cou et le décolleté, la région mamelonaire et la ligne blanche sus pubienne, l’extérieur des cuisses chez la femme, le haut des épaules et le haut du dos chez l’homme. Ces zones seront donc plutôt traitées par électrolyse.

Les peaux foncées, la présence d’un trouble hormonal sous-jacent, la présence de poils isolés au sein d’un duvet très fin (poils sentinelle), l’utilisation de paramètres de laser trop faibles ou de lumière pulsée trop faible, sont d’autres facteurs favorisants

Le traitement est surtout l’abstention d’épilation laser ou LPI dans ces zones. L’électrolyse permettra en quelques séances de retirer tous les poils. Les poils sentinelles sont de bonnes indications à l’épilation électrique.

épilation électrique electrolyse

LA TECHNIQUE EN DÉTAIL

L’épilation électrique détruit le poil en phase anagène surtout, mais peut aussi l’atteindre pendant les autres phases catagène ou télogène.

Les épilations par la lumière (laser ou lumière pulsée intense) atteignent le poil par conduction le long de la tige pilaire. Ces techniques sont donc efficaces uniquement lorsque la tige pilaire se trouve au sein du bulbe (pendant la phase anagène) et uniquement s’il existe assez de mélanine dans le poil pour conduire le rayon lumineux, c’est-à-dire dans les poils foncés ou noirs, mais pas les poils blonds clairs, gris, blancs ou roux.

L’épilation électrique se fait par insertion d’une aiguille fine le long de la tige pilaire jusqu’au bulbe. Quel que soit la hauteur de la tige pilaire et sa couleur l’aiguille est acheminée jusqu’au bulbe si elle est insérée dans le bon axe.  L’épilation électrique n’est donc pas dépendante de la maturité ni de la couleur du poil.

Un courant électrique de faible intensité, de haute fréquence est délivré à travers le filament pendant une seconde environ. L’aiguille produit ainsi de la chaleur et/ou une électrolyse au fond du bulbe et les cellules de celui-ci sont détruites, quel que soit le stade d’évolution du poil ainsi que sa couleur.

 

Plusieurs méthodes sont utilisées en alternance ou de façon combinée :

 

  • Le courant galvanique :

C’est le principe d’une électrolyse. Le corps humain se comporte comme une solution électrolytique. Le passage du courant électrique continu dans l’électrode négative que représente l’aiguille attire vers elle le chlorure de sodium des tissus (NaCl). Ce courant a une intensité de 0 à 3 mA. Le chlorure de sodium se combine aux éléments tissulaires locaux, les acides gras, pour former de l’hydroxyde de sodium (soude caustique). Il y a dégagement d’hydrogène gazeux et de chlore gazeux.

Cette soude détruit les cellules du follicule pileux.

Les appareils modernes ajustent automatiquement la tension administrée pour maintenir un courant galvanique constant.

La technique est cependant douloureuse et longue. Il n’y a pas de chaleur produite.

 

  • L’électrocoagulation à haute fréquence : la thermolyse ou thermocoagulation

Il y a émission d’un courant à haute fréquence (13.56 Mhz) à travers l’électrode. Ce courant alternatif attire et repousse les éléctrons des molécules du tissu dans lequel il est produit. Ceci provoque une agitation moléculaire et de la chaleur à environ 48 à 50°C

A cette température il y a destruction des protéines du tissu : c’est la thermolyse ou thermocoagulation

On peut même séparer ce procédé selon la rapidité et la puissance thermique dégagée en :

– électrocoagulation :

  • lente – 4/10e à 2 secondes
  • la température dans les tissus est environ de 53°C
  • l’intensité du courant alternatif est basse à moyenne
  • elle est efficace sur poils moyens à gros

– électro-dessication :

  • technique rapide (flash) : de 1/10 à 2/10 de seconde ou même technique super-flash : de 1/100 à 9/100 de seconde,
  • la température dans les tissus est environ de 100 °C
  • l’intensité du courant alternatif est haute à très haute
  • elle est efficace sur poils fins à très fins
epilation electrique dematologique
  • Le blend 

c’est le mélange des deux techniques de courant galvanique et de courant de haute-fréquence (thermolyse).

  • Le procédé utilise à lafois courant alternatif (haute fréquence, thermique) et courant continu (galvanique, chimique), en combinant les avantages des deux méthodes

Le courant de haute fréquence réchauffe le milieu et crée une agitation moléculaire qui favorise la diffusion de la soude caustique produite dans les tissus autour de l’électrode par le courant galvanique.

La technique blend est intéressante pour les poils difficiles :

  • Courbés
  • Déformés
  • Blancs
  • Gros poils
  • Repousses

 

  • La méthode « Vectorielle »

Une première impulsion haute fréquence et extrêmement rapide permet d’atténuer la perception de la douleur.

Le courant est ensuite modulé de façon décroissante. Il permet de détruire les cellules germinatives et de la matrice.

Le système vectoriel en mode « Blend » permet l’utilisation de courants d’intensité supérieure avec des temps d’application plus court. La douleur est moins perceptible et le traitement plus confortable.

Les électrodes (aiguilles)

Il existe des électrodes (ou filaments) de diamètres et de longueurs différents – (1 : le plus petit calibre et 5 : le plus gros)

  • Les filaments utilisés sont isolés ou non.
    • Les filaments isolés produisent moins de douleur, ils sont plutôt utilisés pour la thermolyse
    • Les filaments non isolés sont utilisées en électrolyse et « Blend »
  • La puissance du courant électrique est adaptée à la grosseur du poil.

Les électrodes sont choisies en fonction de la taille des poils à épiler, fins ou gros.

L’électrode doit être insérée doucement dans l‘orifice pilaire en suivant l’angle d’inclinaison du poil, jusqu’à la perception d’une faible résistance correspondant au contact bulbaire.

Une fois que le courant est passé, le filament est retiré de la peau et le poil est ôté sans résistance à l’aide de la pince à épiler.

aiguille d'épilation électrique toulouse

EXPLICATIONS

zone épilation életrique définitive

ZONES DE TRAITEMENT

Toutes les parties du corps peuvent être épilées par épilation électrique sauf l’intérieur du nez et des oreilles, les poils situés sur des grains de beauté et sur des cicatrices.

Les zones les plus couramment épilées :

  • Le visage (cou, sourcils, lèvres supérieures, menton, joues…)
  • Les aisselles
  • Les bras
  • Les mains
  • Les seins
  • Le ventre
  • Le maillot
  • Les jambes
  • Les pieds

 

Pour le visage, l’épilation électrique est plus adaptée que le laser.

PROTOCOLE DE TRAITEMENT

Durée d’une séance : 10 à 90 minutes selon la zone

Traitement d’attaque : 6 à 8 séances d’épilation électrique espacées de 2 à 3 semaines sont nécessaires pour obtenir un résultat optimal et durable.

Cet intervalle peut être variable d’une zone à l’autre, selon la nature du poil, et la volonté de s’en débarrasser rapidement. Cet intervalle peut aller de 1 à 8 semaines au niveau du visage, 1 à 3 mois pour le corps. Il est possible d’effectuer une séance par semaine sur peu de poils ou une séance par mois sur beaucoup de poils.

Traitement d’entretien : il n’est pas nécessaire au-delà d’un an pour l’épilation par électrolyse. Les poils sont généralement tous détruits après le cycle de traitement d’attaque. Ce cycle dure environs 12 mois pour une lèvre supérieure par exemple, et jusqu’à 18 mois pour le reste du corps.

La réalisation incomplète du protocole de traitement ne permettra pas d’obtenir les meilleurs résultats.

technique d'épilation électrique du visage toulouse

TRAITEMENTS ASSOCIÉS

L’épilation par électrolyse peut être associée à d’autres techniques :

  • Epilation laser
  • Epilation à la lumière pulsée

RÉSULTATS

L’épilation électrique est une technique pratiquée depuis 130 ans, elle est sûre et efficace. Elle est la seule à être reconnue comme étant réellement définitive sur tous types de poils et de peaux. Selon la FDA américaine, seule l’épilation électrique est autorisée à utiliser le terme d’épilation «définitive».

 

Les résultats de l’épilation par électrolyse sont visibles dès la première séance.

Le poil est détruit et arraché dans un même temps, à la fin de la séance la peau est glabre partout où le traitement a été effectué.

La réussite du traitement dépend de la régularité des séances. Plusieurs séances sont nécessaires pour éliminer les poils complètement.

Certains poils « endormis » peuvent apparaitre par la suite car ils n’étaient pas visibles au moment des épilations.

 

Le temps nécessaire pour obtenir une zone glabre de façon durable après épilation électrique dépend  :

  • de l’âge du patient (avec l’âge le renouvellement des poils est plus lent)
  • des types d’épilations antérieures
  • du temps moyen de repousse pour la zone concernée
  • de l’espacement entre les séances (périodicité des rendez-vous)
  • de la capacité du patient à tolérer de longues durées d’épilation et donc de la durée des séances (entre 800 à 1500 poils heure pour un électrolyste expert)

 

La repousse

Différents facteurs influencent la repousse des poils dans la zone épilée :

  • Un mauvais paramétrage de l’appareil
  • Une intensité trop faible du courant
  • La présence de poils déformés, difficiles à éliminer
  • La présence de troubles hormonaux sous-jacents

Le taux de repousse peut atteindre jusqu’à 30 % du nombre de poils épilés avec le courant de haute fréquence, 20 % avec la technique « blend ». Les poils non atteints repoussent entre 3 et 5 semaines après la séance.

epilation permanente toulouse

EN PRATIQUE

La première consultation est essentielle car elle permet au médecin de connaitre la patiente.

  • Depuis quand la pilosité est-elle gênante ?
  • Y-a-t ’il un problème de pilosité ou juste un désir de ne pas avoir de pilosité (sans que celle-ci soit excessive).
  • Dépister les hirsutismes et un éventuel trouble hormonal sous-jacent.
  • Eliminer les contre-indications à la pratique de l’épilation par électrolyse.
  • Evaluer un nombre de séances et de réaliser un devis.

 

Déroulement de la séance

  • La peau est désinfectée et préparée.
  • Les poils les plus apparents sont repérés pour être retirés en premier.
  • La technique et le filament à utiliser sont choisis.
  • Les paramètres du courant électrique sont modifiés.
  • La peau autour du poil est tendue pour pouvoir juger de l’orientation de la tige pilaire.
  • Le filament (aiguille fine) est inséré dans le même axe que celui du poil, dans le canal pilaire jusqu’au bulbe. Cette aiguille est stérile, à usage unique.
  • Un courant électrique délivré à haute fréquence à travers ce filament pendant une seconde environ permet d’échauffer la tige pilaire et les structures du poil jusqu’à destruction.
  • Il est parfois nécessaire de réajuster l’intensité du courant.
  • Le poil est ensuite retiré sans effort ni douleur par une simple traction à la pince à épiler. Celui-ci ne repoussera plus puisque les cellules germinatives sont éliminées.
  • Une crème anesthésiante, une anesthésie locale ou l’application de froid peuvent être utilisés pour diminuer les douleurs dans certaines zones (lèvre supérieure, menton).
  • Après l’épilation une crème cicatrisante peut être utilisée.
  • Une protection solaire SPF50+, est conseillée pour éviter une hyperpigmentation surtout s’il existe des rougeurs après la séance.
  • De même l’éviction solaire est préconisée les premiers jours pour éviter les cicatrices.
  • Des corticoïdes locaux seront appliqués en cas d’érythème important.
  • La séance peut s’étendre de quelques minutes à plusieurs heures selon la résistance et la volonté du patient.

 

Il existe ainsi deux façons d’épiler dans le temps :

  • venir fréquemment toutes les semaines et pour une durée de quelques minutes seulement.
  • venir peu souvent (tous les 3 mois) pour une longue durée (plusieurs heures) pour traiter tous les poils en une seule séance.

Si plusieurs zones sont traitées simultanément il est conseillé de rapprocher les séances toutes les 1 à 2 semaines.

Par la suite durée et fréquence seront plus espacées puisque les poils diminuent progressivement en nombre.

Il faut 12 à 18 mois de traitement environ pour obtenir un résultat définitif sur les poils traités.

RECOMMANDATIONS AUTOUR DE L’ACTE

Avant la séance d’épilation électrique

  • Ne pas épiler les poils par une autre technique (pince, cire, épilateur électrique).
  • Couper les poils à raz si besoin ou les décolorer.
  • Raser si vraiment nécessaire.
  • Gommage ou exfoliation la veille peuvent aider à la cicatrisation par la suite et dégager les poils et les pores de toute obstruction.
  • Pas d’exposition solaire ou UV pendant 48h avant l’épilation.
  • Bien Hydrater bien toutes les zones en cours de traitement.

Après la séance d’épilation électrique

Pendant 24 h au moins

  • Mettre du froid ou des compresses d’eau fraiche si ça brule.
  • Eviter d’utiliser des parfums et savons parfumés.
  • Eviter les bains et douches chauds, hammams, sauna.
  • Eviter le maquillage si la zone épilée est le visage.
  • Eviter de toucher la zone épilée avec les mains, garder la zone propre.
  • Eviter les anti transpirants ou déodorants si les aisselles ont été épilées.
  • Pas d’alcool sur les régions épilées.
  • Pas d’exposition solaire ou UV pendant 48h après l’épilation.
  • Protection solaire SPF50+ systématiquement pendant 1 mois.
  • Bien hydrater bien toutes les zones en cours de traitement.
  • Ne pas épiler les poils par une autre technique (pince, cire, épilateur électrique)
  • Couper les poils à raz si besoin ou les décolorer.
  • Raser si vraiment nécessaire.
epilation electrique definitive

EFFETS SECONDAIRES

Effets secondaires prévisibles, nécessitant un traitement symptomatique simple ou aucun traitement :

  • Les suites d’une épilation électrique sont simples et très temporaires.

Ces effets sont principalement dus à l’emploi d’une intensité trop forte ou à la durée de passage du courant trop prolongée ou encore à des insertions trop superficielles.

  • Douleurs

Lors du passage du courant électrique la douleur est équivalente à un coup d’élastique. Il peut être nécessaire d’appliquer une crème anesthésiante au préalable (ou anesthésie par le froid). La sensation de chaleur après épilation peut être calmée par l’application d’une crème cicatrisante.

  • Inflammation et rougeurs

Ne durent que quelques heures.

  • Œdème péri-pilaire 

Un œdème et un blanchiment apparait après l’épilation, autour du poil et centré par celui-ci, correspondant à l’inflammation générée par la thermolyse. Cette inflammation est proportionnelle à l’intensité du courant reçu.

  • Hématome

Un hématome se constitue parfois, lorsque l’aiguille a été insérée trop profondément.

  • Des croutes 

Rares, elles peuvent se former les jours suivants, elles guérissent en 15 jours environ. Une crème cicatrisante peut en améliorer l’évolution. Elles surviennent rarement au niveau du visage.

  • La folliculite réactionnelle

Cet effet secondaire est fréquent sur un terrain séborrhéique ou acnéique. La prescription d’un antibiotique en limite l’étendue.

  • Cicatrices 

Elles sont exceptionnelles, plutôt en dépression qu’en relief.

  • Hyper ou hypo pigmentation localisée

Elles peuvent survenir en cas d’inflammation importante après électrolyse ou lorsque des paramètres trop forts ont été utilisés. Elles disparaissent assez rapidement, en quelques jours ou semaines.

 

Effets secondaires nécessitant une consultation anticipée pour avis et prescription :

  • Poussée d’herpès

Elle reste possible après tout acte médical esthétique au niveau du visage. Des antécédents d’herpès doivent être recherchés pour en prévenir l’apparition.

CONTRE-INDICATIONS

Grossesse

Allaitement

 

Antécédents généraux

Enfant et adolescent non pubère

Maladies auto-immunes ou déficit immunitaire

Diabète sévère compliqué ou mal équilibré

Troubles de la coagulation, hémophilie

Cancer local récent ou actuel

Radiothérapie ou chimiothérapie en cours

Pace maker

 

Antécédents infectieux

Fièvre le jour de la séance ou les jours précédents

Pathologie infectieuse chronique (VIH, hépatites, tuberculose)

 

Antécédents cutanés

Infection cutanée dans la zone à traiter (herpès, acné, folliculite)

Lésion cutanée active (eczéma, dermatite, psoriasis) dans la zone à traiter

Plaie ou brûlure dans la zone à traiter

Grain de beauté ou nævus dans la zone à traiter (épilation se fera autour)

Cancer cutané récent ou actuel

Exposition solaire ou UV importante récente

Pièce métallique dans la zone à traiter

Troubles de la cicatrisation

Antécédent de cicatrices chéloïdes ou hypertrophiques

Prises médicamenteuses

Traitements immunosuppresseurs

Traitement par corticoïdes au long cours avec troubles trophiques secondaires

Traitement par anticoagulants

Traitement de l’acné, Ro-Accutane, isotrétinoïne, curacnyl (attendre 6 mois après le traitement)

 

Contre-indications liée à la lidocaine (si anesthésie locale):

Traitement bétabloquants

Traitement par cimetidine

Traitements immunosuppresseurs

Porphyrie

Troubles de conduction cardiaque

Insuffisance rénale

Insuffisance hépatique

 

Nécessitent des Précautions

Fragilité vasculaire

Antécédents d’herpès

Allergie à un anesthésiant systémique ou local

ALTERNATIVES THÉRAPEUTIQUES

L’épilation par électrolyse est la seule méthode d’épilation permanente pour les poils blancs ou très clairs.

Pour l’épilation des poils plus foncés l’épilation LPI ou laser est une alternative efficace mais avec certains inconvénients.

AVANTAGES

Il n’y a aucun problème de stimulation paradoxale avec cette méthode d’épilation à la différence de l’épilation laser.

Toutes les couleurs de poils ou de peaux peuvent être épilées.

Il n’y a pas de cicatrice ou de marque normalement après épilation électrique. Les tissus autour du poil ne sont pas lésés.

Comme certaines techniques (botox, laser) l’épilation électrique diminue la sudation dans la zone épilée.

Le traitement peut se faire en toute saison.

épilation électrique definitive toulouse

EN RÉSUMÉ

TRAITEMENT D’ATTAQUE

6 à 8 séances selon les zones

TRAITEMENT D’ENTRETIEN

1 à 3 séances pour les poils rebelles

EFFETS VISIBLES

Dès la première séance, cumulatifs

  • null
    Durée de la séance : 10 à 120 min
  • null
    Peu à très douloureux 
  • null
    Avec aiguille
  • null
    Non invasif
  • null
    Tous phototypes
  • null
    En toutes saisons
  • null
    Peu de contre-indications
  • null
    Peu d’effets secondaires
  • null
    Peu d’éviction solaire
  • null
    Pas d’éviction sociale
  • null
    Peu de précautions particulières